Apple a annoncé lors de son keynote du 13 juin dernier, l’arrivée en France et en Suisse de son nouveau service de paiement virtuel « Apple Pay ».

Sujet souvent critiqué, Apple a finalement réussi à lancer sa révolution. Nous voyons arriver chez nous ce nouveau service de paiement qui permet de payer sans contact via la puce Nfc de nos mobiles. Un paiement rapide avec la possibilité d’utiliser la reconnaissance d’empreinte et la Watch, voilà ce que l’on nous propose.

Mobile_payment_01

Alléchant ? Oui, car le domaine bancaire reste technologiquement parlant un marché vieillissant qui n’a pas vu de réelle innovation depuis bien longtemps. La clientèle a évolué et les besoins aussi. À l’ère des mobiles connectés, il n’est pas si étonnant que ça de voir les géants américains tenter leur chance dans ce domaine si lucratif. La technologie existe déjà aux États-Unis et en Angleterre et le retour est un total de 12 millions d’utilisateurs chaque mois. Les prévisions sont de de 142 milliards de $ pour 2019 en paiement mobile juste pour l’Apple Pay.

apple pay logo

Si, comme moi, vous vous dites que c’est bien de savoir que ça va sortir, mais que ce serait encore mieux de connaître la liste des magasins compatibles à sa sortie, la voici : Bocage, Le Bon Marché Rive Gauche, Boulanger, Carrefour, Cojean, Dior, Eram, Flunch, Fnac, Gémo, La Grande Epicerie de Paris, Louis Vuitton, Orange, Parkeon, Pret à Manger, Sephora, Simply Market et Total.

Les premières banques à se lancer dans l’aventure sont la Caisse d’Epargne et la Banque Populaire avec comme objectif le mois de juillet 2016.

Cela annonce-t-il la fin de la monnaie réelle pour le virtuel ? Possible, mais pas pour tout de suite. Ça nous fait réfléchir sur l’intérêt de ces pièces de monnaie qui remplissent nos poches et ne sont jamais là quand on les cherche. Cependant, une partie de la population y reste attachée et aime la capacité à jauger l’argent qu’il donne, permettant de se rendre compte des sommes dépensées. Malgré cela, la très grande majorité des paiements se fait par carte bancaire, et le paiement virtuel par contact en est juste l’évolution logique. L’arrivée de géants comme Apple, Google et Samsung montre le besoin grandissant d’une population de plus en plus connectée.Apple a annoncé lors de son keynote du 13 juin dernier, l’arrivée en France et en Suisse de son nouveau service de paiement virtuel « Apple Pay ».

Sujet souvent critiqué, Apple a finalement réussi à lancer sa révolution. Nous voyons arriver chez nous ce nouveau service de paiement qui permet de payer sans contact via la puce Nfc de nos mobiles. Un paiement rapide avec la possibilité d’utiliser la reconnaissance d’empreinte et la Watch, voilà ce que l’on nous propose.

Mobile_payment_01

Alléchant ? Oui, car le domaine bancaire reste technologiquement parlant un marché vieillissant qui n’a pas vu de réelle innovation depuis bien longtemps. La clientèle a évolué et les besoins aussi. À l’ère des mobiles connectés, il n’est pas si étonnant que ça de voir les géants américains tenter leur chance dans ce domaine si lucratif. La technologie existe déjà aux États-Unis et en Angleterre et le retour est un total de 12 millions d’utilisateurs chaque mois. Les prévisions sont de de 142 milliards de $ pour 2019 en paiement mobile juste pour l’Apple Pay.

apple pay logo

Si, comme moi, vous vous dites que c’est bien de savoir que ça va sortir, mais que ce serait encore mieux de connaître la liste des magasins compatibles à sa sortie, la voici : Bocage, Le Bon Marché Rive Gauche, Boulanger, Carrefour, Cojean, Dior, Eram, Flunch, Fnac, Gémo, La Grande Epicerie de Paris, Louis Vuitton, Orange, Parkeon, Pret à Manger, Sephora, Simply Market et Total.

Les premières banques à se lancer dans l’aventure sont la Caisse d’Epargne et la Banque Populaire avec comme objectif le mois de juillet 2016.

Cela annonce-t-il la fin de la monnaie réelle pour le virtuel ? Possible, mais pas pour tout de suite. Ça nous fait réfléchir sur l’intérêt de ces pièces de monnaie qui remplissent nos poches et ne sont jamais là quand on les cherche. Cependant, une partie de la population y reste attachée et aime la capacité à jauger l’argent qu’il donne, permettant de se rendre compte des sommes dépensées. Malgré cela, la très grande majorité des paiements se fait par carte bancaire, et le paiement virtuel par contact en est juste l’évolution logique. L’arrivée de géants comme Apple, Google et Samsung montre le besoin grandissant d’une population de plus en plus connectée.

By |2017-09-19T15:37:33+00:00juin 30th, 2016|actu|0 Comments

About the Author:

Matthieu Colle
Co-fondateur de la société AppMobile spécialisée dans la création d'application mobile et de site internet. Passionné des nouvelles technologies, ses compétences sont principalement axées sur le graphisme et le développement Web et mobile.

Leave A Comment